Se connecter

Joggatine vous souhaite une très bonne année 2017

Courir pour le plaisir!

Compte rendu

Bonjour à tous et toutes,

voici mon compte-rendu.

Quelques chiffres pour mettre en appétit : 40 km au dessus de 2000 m d'altitude, 30 lacs, 15 cols, 10 ravitaillements, 4 crêtes, 2 zones Natura 2000 et 1 réserve naturelle.

Vizille, 20 mn au sud de Grenoble, l'échappée belle 6ème édition, une traversée de la chaîne des Belledonne du sud au nord jusqu'à Aiguebelle proche d'Albertville.

3 mots du speaker : gestion, gestion et gestion puisqu'à chaque édition, il ne reste que 1/3 de finishers....

Sur la ligne de départ, je me place devant très concentré comme pour un 10 km (491 partants), le speaker fait tinter la cloche que nous devrions retrouver à l'arrivée....

Et c'est parti avec 2 km de plat en contournant le joli château de Vizille (où les présidents de la république y séjournèrent) en vitesse supersonique (en 4'15 le kilo), placé en 7ème position, quel fou suis-je alors qu'il y a 146 km avec 11100 m de dénivelé positif !!!

J'avais prévu de courir les 28 premiers km assez rapidement car ils ne prêtaient pas de grandes difficultés.

Après avoir monté le col de la madeleine, 1er ravito express à Arselle au 17ème km, 25 ème.

J'approche les 2000 m avec le col de la botte, les lacs Robert dans le brouillard que j'aurai tout le temps alors que semble t'il le paysage est magnifique.

Refuge de la Pra, 2ème ravito (27ème km, 59ème), je prends une soupe et je repars pour affronter le col de Freydane, j'entre dans le dur avec du bon pourcentage sans faire malheureusement la croix de Belledonne (meteo impossible, gros risque de neige, tout en prenant quand même un autre col équivalent un peu moins haut) pour atteindre le 3ème ravito au refuge Jean Collet au 38ème km, 102ème. Les places défilent, je reprends de la soupe (au moins 3 fois, que c'est bon quand il fait froid).

J'entre dans la partie très très technique, cela devient minéral, des caillasses, des gros blocs, aucun sentier, la vitesse décline à 4 km/h en traversant la brèche de la roche fendue (2500m) pour se ravitailler au habert d'aiguebelle (47ème km, 137ème). Encore de la soupe pour affronter le froid et le vent pour monter le col de l'aigleton et le redescendre en croisant ceux qui nous devançaient pour ensuite grimper le col de la vache dans un état sauvage, avec des éboulis de gros cailloux, je me fais une entorse dans l'alpage et j'arrive à moitié du dénivelé effectué mais pas du kilométrage de la course à la base de vie du Pleynet / les 7 Laux (64 km, 150ème, pitoyable, les descentes se font poussives faute du relief et la pluie s'y met avec toujours le brouillard). Je bois une soupe, mange des pâtes, essuie mon oeil d'une poussière qui m'empêchait de voir.... grrrrr et le kiné me fait un strapping, ainsi que le podologue me soigne une ampoule, j'ai perdu 1h20 de temps !!!

Je repars avec un compagnon de fortune (il prépare le Tor des géants 330km) et par chance, la pluie s'est arrêtée et c'est la nuit, une descente gadouilleuse puis une montée raide et intense jusqu'au chalet du Léat où l'on a doublé tout en me faisant lâcher par ce compagnon qui montait trop vite.

Je me prends une nouvelle fois de la soupe à gleyzin (6ème ravito) 79 km, 154ème.

Nous sommes à mi-parcours. Le col du Moretan sera remplacé par un autre mais avec de la tourbière, marécage au sol.

Le jour se lève pour super Collet, station de ski au 98ème km, 156ème. Ravito très bref en plein courant d'air, aussitôt je monte une piste de ski, je retrouve mes jambes, je m'arrache en doublant pour me retrouver tout seul sur la crête des Férices, avec une belle végétation, je tournicote, je monte, je descend tout en suivant le balisage qui est impeccable. A cet instant, je suis tout seul au monde et enfin je vois des bénévoles qui pointent mon dossard et me disent que le coureur qui me précède est passé il y a 18 minutes !!!! et là j'entreprends 1800m de km vertical. Par temps clair, c'est un panorama exceptionnel mais je n'ai rien vu. Ensuite, je monte sans relâche le col d'Arpingon (2300m) très délicat.

De Val Pelouse, 114 km, 151ème, 8ème ravitaillement, je repars très fatigué, un véritable cou de mou, la montée me fait mal, douleurs aux ischios, je m'arrête, je mets de la crème tout en me massant. Je n'arrive pas à courir sur toutes ces racines.

Malgré ceci, je persiste à avancer et j'approche sur des sentiers plus roulants, un coureur du 57 km s'arrête auprès de moi et on discute (il se prépare pour la diagonale des fous) et je me remets à courir grâce à lui, je retrouve de la vitesse pour arriver au dernier ravito du Pontet, 131 km, 156ème. Je reste peu de temps pour une petite soupe avec une cuillère qui se faisait attendre et aussitôt une montée abrupte de 500 m puis de longues pistes forestières jusqu'à l'arrivée avec encore de fameux replats ou bosses. Je descends avec aisance, mes jambes sont encore là, j'essaie d'en doubler un maximum.

J'arrive enfin à la tombée de la nuit à Aiguebelle en 38h48, 134ème avec 147,3 km et 11 100 m et je tape sur cette fameuse cloche et je retrouve mon frère et mon père qui m'ont suivi du mieux possible durant toute ma terrible épreuve. Je le termine et je suis FINISHER. Youpi

Une bonne bière du Mont Blanc, une polenta/diot et au lit.

Finalement un très beau ultra Trail avec des bénévoles et une organisation aux petits oignons, d'une extrême technicité, rien n'est roulant avec des dénivelés de rochers, des pierriers et des cailloux et des sentiers sauvages en altitude, un véritable jardin sauvage dans un paradis naturel qu'est la montagne. Que la montagne est belle !!!!!

Bilan, je suis parti trop vite, je suis resté trop longtemps dans les ravitos, et j'ai trop longtemps discuter le bout de gras avec d'autres coureurs forts sympathiques alors que c'est une course. Et le petit souci, j'aurai dû terminer la course à mort et non j'étais beaucoup plus frais que d'autres coureurs qui avaient terminer 2 heures avant moi !!! C'est comme çà.

J'ai encore du progrès à faire, j'apprends ultra après ultra...

Gilou

 

COMMENTEZ L’éVèNEMENT

Gilles Guy le jeudi 13 septembre à 18:03

Gilles Guy

merci à tous

Mathieu Chargelègue le vendredi 07 septembre à 23:44

Mathieu Chargelègue

Merci Bouton d'Or pour ce magnifique résumé, on a l'impression de vivre la course ....sans les kilomètres et le dénivelé. Et encore respect pour cette magnifique performance et pour toutes les heures d'entrainement que tu as dû t'inflinger pour y arriver.

Bonne récupe et à bientôt

Brigitte Clisson le jeudi 06 septembre à 17:24

Brigitte Clisson

Bravo pour la course et la préparation qui va avec avant; Bises à vous deux.

Jean François Guérineau le jeudi 06 septembre à 14:26

Jean François Guérineau

QUEL EXPLOIT!!!! que nos belles couleurs ont été si bien portées..! Chapeau à toi mr Bouton d'or pour se que tu as réalisé! Pour que chacun se rende vraiment compte de ce que tu as fait, imaginez courir 10 fois notre petit "trail" de 15 km d'affilé et encore on sera loin du compte en terme de dénivelé et d'écart de température....

Je pense qu'il doit être bien difficile de raconté tout ce que tu as pu ressentir, voir... de décrir toutes ces émotions ressenties au fil du parcours, de l'arrivé..

CHAPEAU à toi

 

dimitri martineau le mercredi 05 septembre à 22:14

dimitri martineau

Mr Bouton D'or je n'ai qu un mot RESPECT.

bravo à toi gillou, je reste très respectueux voir jaloux et envieux de cette performance.

Repose toi bien, et en attente de notre prochaine rencontre pour écouter ton récit .

Apres Gestion ,gestion et gestion il y a maintenant Repos repos et repos.

encore Bravo

 

bise à PATOU à bientot

Michèle Hérault le mercredi 05 septembre à 22:05

Michèle Hérault

Bravo Gilou

Superbe compte rendu et quelle course 👍. Tu es finisher d'une épreuve incroyable  

Repose toi bien .

A bientôt sur nos petites courses.😁😉

Bernard Brillouet le mercredi 05 septembre à 14:50

Bernard Brillouet

Chapeau bas et grand bravo à toi Gilou. Récupères bien après cette super performance . Plus besoin maintenant de voiture pour la distribution du courrier. Bonne reprise. 

Jean-Pierre Compagnon le mercredi 05 septembre à 09:05

Jean-Pierre Compagnon

bravo gilou félicitations pour ta course et les photos magnifiques  bonne réupération et a bientôt sur nos petite course  jp

Yannick Caron le mercredi 05 septembre à 08:30

Yannick Caron

Un grand bravo Gilou !! Merci pour ce résumé, il nous permet de vivre des courses que personnellement je ne pourrais jamais faire !!! Félicitations !! Et maintenant repose toi un peu !!!! 

Jacques MORIN le mercredi 05 septembre à 08:22

Jacques MORIN

ÉNORME PERF ‘ BRAVO GILOU

Roxane Barreau le lundi 27 août à 20:31

Roxane Barreau

Allez Gilou ! Allez Gilou !!

Bonne course !!

Bises à vous 2

Gilles Guy le dimanche 26 août à 13:35

Gilles Guy

Merci à tous de vos encouragements qui me boosteront dans mes coups de mou et ce sera avec grand plaisir de vous résumer cette terrible épreuve. Bises

Yannick Caron le vendredi 24 août à 18:12

Yannick Caron

Bonne course Champion !! Fais toi un maximum de plaisir mais ne prend pas de risque !! On tient à toi !! Bises à vous deux et à bientôt 

Philippe Rousselière le vendredi 24 août à 00:32

Philippe Rousselière

Bonjour Gilou " le petit Bouton d'Or"

Bon courage à toi et bonne course pour cette nouvelle aventure, tu nous étonneras toujours !!!!

Des BISES d'encouragement

Jean François Guérineau le mardi 21 août à 19:01

Jean François Guérineau

Bonne Course Gilou dit bouton d’or. Fais toi plaisir un maximum!!!!

Joggatine est avec toi😁😁😁😁😁😁😁🥅🏆🏆🏆

dimitri martineau le mardi 21 août à 00:33

dimitri martineau

Hello gilou

 

je te souhaite une très belle course, prends plaisir et surtout raconte nous a ton retour. Porte bien haut les couleurs de jog , si la haut pendant ton périple les vaches sont mauves c est que tu es en Suisse ou t as les yeux dans ta tablette de chocolat. Bise petit bonhomme et bon chemin

bon courage et bonne route "Bouton d or". 😜😜😜😜😜

 

dim

Mathieu Chargelègue le jeudi 16 août à 22:40

Mathieu Chargelègue

Bon courage à Gilou pour ton 144kms....On te soutiendra par la pensée.

Bonne course